Tension

cérémonie d'être où 3 humaines poussent l'impossible à son extrême

 

Tension (1981 - 1982)
cérémonie du vivant
[de la chair vivante : du muscle tendu]

10 personnes en tension

pour 3 corps vivants, respirants, vocalisant, suant, battants des percussions sèches, frottant des cordes dont les unes très graves et les autres très aiguë*. 3 corps pris de leurs (sons) souffles, de leurs battements, de leurs ondes, de leurs flux amplifiés et de leurs visages en image vidéo mis en triptyque : en sacrifice ; une musique instrumentale désinstrumetalisée dans la réalité de son bruit et dont chacun perd le contrôle.

*pour les commodités de la coutume musicale occidentale nous pensions à une conrebasse et un violon
(sans doute par provocation), mais toutes cordes frottées fait l'affaire.

 

couverture de la partition de TENSION (1982)

Musique intense générée par
. Ses tensions musculaires.
. Sa volonté respiratoire.
. Son rythme cardiaque avec son flux sanguain.
. Ses ondes cervicales ou cérébrales (en option).
. Sa voix saliveuse et hurlante.
. Son corps mouvant habillé de bruits.
Pour porter son jeu instrumental des cordes aiguës, des cordes graves et des percussions.

 

page 5 du flux musculaire sonique : début des révolutions
page 4 de la partition

TENSION is a music with a progressive muscular contraction going to paralysis with spittle voice (mic in the mouth) and scream (mic out of the mouth in a tube), rhythmical breathing, heartbeat, and brainwaves sounds. This music is written for low bow strings (or contra bass), high bow strings (or violin), percussion set with 33 instruments, and stunt(wo)man, plus a video triptych of the three performing faces, plus red heartbeat light and cold day light of release (at the end) with the sound of rain, with an emerging surround sound system for vibrations feeling with sounds compression. Duration app. 50:00 depending of the women musicians resistance.

 

 

QUI ?
. 3 danseuses musiciennes
. musiciens fantômes ad lib
. 1 cascadeuse ou 2
. 1 ingénieur du son passionné.e
. 1 créateur lumière passionné.e
. 1 vidéaste dispositif vidéo direct en macro (détails du visage) sur écrans en triptyque

 

La première qualité d'une musicienne est de savoir utiliser ses muscles, de les détendre pour obtenir le mouvement fluide du jeu instrumental (la virtuosité d'un Jimi Hendrix se trouve dans la détente de son jeu au-delà de la norme). La tension musculaire empêche tout mouvement possible sur l'instrument de musique. On ne peut jouer d'un instrument de musique en étant contracté. C'est ici que le défi de TENSION opère pour toucher les limites du possible (dans l'autre sens) : une contraction progressive des musiciennes dans leur jeu instrumental aux mouvements de plus en plus amples : voici l'enjeu de la musique pour atteindre son paroxysme et pour se résoudre dans une détente au-delà du réel.

La musique propose des passages : de vides, de naissances, d'agonies, d'orgasmes, de privations de sensations, de pulvérisation de soi, de transformations de soi, de relâchements, d'étourdissements, de joies, et de paix. Il ne faut surtout pas considérer TENSION comme un drame musical, car celui-ci, par le contexte le dépasse ou l'ignore : au-delà d'un certain seuil, le drame n'existe plus, il disparaît, car il apparaît une pression-dilution fixe et constante dans et du corps qui donne un détachement de l'être dans sa félicité. TENSION est une turbulence intérieure du corps dont chacune ne peut que faire sienne.

Nous avons localisé 17 zones de contractions globale du corps humains.
Ces zones ne sont pas nommées en fonctions des noms des muscles, mais de leurs fonction :

1 pieds A

porteur

courrir
marcher
danser
taper

2 chevilles B articulation
3 jambes C membre
4 genoux B articulation
5 cuisses C membre
6 bassin B articulation sexe
7 taille C tronc ventre
8 thorax C souffle
9 cou D (B) voir l'invisible
10 tête E tête cerveau visage
11 épaules B articulation porter
tenir
lancer
frapper
enlasser
12 bras C membre
13 coudes B articulation
14 avant-bras C membre
15 poignets B articulation
16 mains E manipulateur faire
17 doigts A fabriquer

Tout dans TENSION est progressif (par obligation) sauf dans les ruptures sinon nous tomberions dans l'inhumain et même l'inutile pour le corps humain. TENSION dévoile l'humain de chair dans la musique : les silences contenus de la sueur du début vont laisser la place à la turbulence contenue prête à tout moment d'exploser (rôle de la cascadeuse de détecter ce moment limite). Les expressions des ondes de choc.

Lumière : une pulsation dans le rouge : commence dans le rouge froid pour aller progressivement dans le chaud où le coeur de la salle bat des trois musiciennes. Une lumière blanche froide intense qui éclaire les moindres plis de la peau du visage uniquement. Les trois visages sont de loin comme trois boules de lumière dans un bain de rouge pulsatif au son des trois coeurs.

Sonorisation : tout sonique est sonorisé et spatianlisé dans un bain de son. Les sons font vibrer les corps des auditeurs : un massage sonique.

...

 

Indications sommaires pour inter préter inter tégrer TENSION

0. TENSION musique du corps musculaire, l'action et la réaction musculaire engendre la musique. Base vitale. musique immesurable. dépasser les limites de son possible corporel en pulvérisant son ego. Les musiciennes sont autonomes, mais ultrasensibles réagissent au moindre mouvement. oeuvre à achever.

1. TENSION musique du corps; action et la réaction corporelles (d'instinct) engendrent la musique. 3 musiciennes dépassent leurs propres limites de résistance : pour donner son paroxysme à la musique.

2. TENSION n'est pas quantitativement mesuré (c'est inutile dans ce contexte), car chaque musicienne possède sa propre évaluation du temps qu'elle va tenir, tout en fusionnant avec les autres à chaque changement subi (action extérieure => réaction intérieure). Par exemple une réaction de sursaut à un son inattendu comme canal de communication et de fusion du trio.

3. Les deux instruments à cordes frottées sont posés horizontalement devant la musicienne pour une souplesse maximale des mouvements. Chacune fixe la caméra en face d'elle. Leurs visages sont projetés en triptyque au-dessus de leurs têtes immobiles, mais expressives dues à l'évolution et aux ruptures des situations musicales de TENSION (elles n'en sont pas conscientes car elles ne le peuvent pas).

4. Deux archets sont nécessaires pour chaque joueuse d'instrument à cordes. À l'époque nous suggérions de poncer le vernis de l'archet afin de l'utiliser comme bout de bois colophané avec ses aspérités, mais aujourd'hui étant devenu plus raisonnable, différentes tiges de bois travaillées avec encoches en plus pour rythmes amesurables suffiront.

5. La "qualité" des instruments de musique à cordes frottées importe peu puisqu'ils sont sonorisés avec des micro de contact puis filtrés, puis compressés et amplifiés pour que les auditeurs avec leur corps se trouvent dans un bain vibratoire.

6. Accessoires en plus pour les instruments à cordes : capodastre maniable ou plutôt sillet mobile (pour les changements progressifs) et pinces à linge en bois (coupées au bout pour renforcer la force de pinçage) pour désharmoniser le spectre des cordes.

7. L'accord des instruments à cordes comporte une scordatura dont à l'époque les rapports pour l'instrument à cordes le plus aigu étaient de 6 8 13 (pour 4 cordes) et pour l'instrument à cordes le plus grave de 11,5 7,5 6,5 3,5 (pour 5 cordes). Nous cherchions à éviter les intervalles trop utilisés et entendus : 8ve, 5te, 4te, 3ce et 2de.

8. tout ce qui sonne dans TENSION est amplifié de très près avec des micros de contact ou aériens selon le cas. Les auditeurs baignent dans la masse des sons vibratoires.

9. le champ d'intensité est excessivement élargi par l'amplification de manière à pouvoir interpréter toutes les valeurs d'intensité. Les battements du coeur, la circulation du sang, le « bruit » des mouvements des trois musiciens habillés de 3 matériaux soniques différents comme : feuilles papier calque, feuilles d'aluminium et feuilles de polypropylène (sac plastique de supermarché) qui sont assemblés au "gaffer", un micro dans la bouche pour capter la salivation, un micro au bout d'un tube pour le hurlement, devant le nez/bouche pour capter la respiration, les percussions (bac de gravier, de sable, les 33 bois/peau différents en microton, les vitres très grandes suspendues (une pour la percussionniste, une pour la cascadeuse, trois sur roulettes pour le final),

10. Les peaux des 33 tambours n'ont pas nécessairement un son de peau plutôt de bois ou de pierre voire entre à la recherche de l'inouï. Aussi ce qui importe c'est qu'elles restent dans la microintervallité. Tout comme les cordes (surtout à la page 20 : au temps de la rupture).

11. TENSION n'est pas une musique mécanique et quantitative qui s'impose à être exécutée, mais une musique qui vient du fond de l'être soi à bouleverser son audience. La musique vient de la musicienne pas de la partition.

12. Les trois musiciennes doivent boire beaucoup d'eau avant de commencer à jouer pour ne pas trop se déshydrater et pour suer pendant la performance.

13. Nous pensons plus à des danseuses qu'à des musiciennes pour interpréter TENSION. A elles de voir... Il peut y avoir doublage, triplage etc.

14. Définitions d'actions incluses dans TENSION :

                   convulsion : contraction violente, involontaire et saccadée des muscles. dont :

                                     convulsion tonique : muscles dans un état de rigidité durable
                                     convulsion clonique : les contractions musculaires se succèdent à un rythme irrégulier
                                     convulsion aclonique : les contractions musculaires se succèdent à un rythme régulier

                   crispation : contraction involontaire brève et à peine perceptible de certains muscles.

                   crise : changement soudain et décisif.

                   spasme : contraction brusque et violente, involontaire d'un ou plusieurs muscles

                   ...

15. Nomenclatura percussion :
. 3 très larges et grandes vitres suspendues où chacune est montée sur un portique à roulettes
. bac en bois avec du sable
. bac en bois avec du gravier
. 3 grosses caisses symphoniques avec 3 accords différents
. 2 timbales à pédale
. 37 hauteurs différentes en sonorités de 37 bois inharmoniques tendant vers le bruit mêlés de pierres voire de métaux : de l'inouï.
. la présence invisible de percussionnistes fantômes n'est pas exclue
                   qui doublent avec des sonorités différentes : la découverte de l'inouï.

                                      très grande vitre montée sur portique à roulettes

16. Sonorisation :
. sensation que tous les sons sont très près à toucher le visage de chaque auditeur fait rentrer en jeu, le jeu malin des compresseurs audio. Suivant les circonstances, micros aériens et de contact sont utilisés avec des préamplis de qualité type Georges Massenburg pour mettre en valeur le plus de détails soniques possible.
. Pour capter les battements du coeur et la circulation du sang, des stéthoscopes montés avec des mini micros du type Sennheiser KE4 font bien le travail.
. les instruments à cordes frottées sont pris par micro de contact
. le son doit être à la limite des craquements du silence et enveloppe totalement le public de partout

                                      les microphones pour TENSION
...

17. Indications scéniques :
. à l'entrée du public, les musiciennes se tiennent déjà en place, immobiles, à le fixer prêtes à jouer.
...

18. La musique est jouée sans la partition. La musique se trouve dans la musicienne.

19. Accordage des instruments à cordes frottées :

                   . aigu : tendre la corde la plus aigüe au maximum (avant cassure) puis accorder les autres cordes à des hauteurs proches de la plus aigüe de façon à obtenir un « halo gonflant » provoqué par un amas de battements premiers entre elles (pour éviter toute synchronicité entre les battements). OU : accordes à intervalles ne comprenant pas ni quinte, ni quarte, ni octave, ni tierce, ni seconde. Exemple : rapports 6, 8, 13 pour 4 cordes qui correspond à 4te+, sixte, octave +1/2 ton dans le champ de 21/2 (proposition 1982).

                   accord violon proposition 1982

                   . grave : détendre la corde la plus grave (avant absence de son) puis accorder les autres cordes à des hauteurs proches de façon à obtenir un « halo gonflant » provoqué par un amas de battements premiers entre elles (pour éviter toute synchronicité entre les battements). OU : accordes à intervalles ne comprenant pas ni quinte, ni quarte, ni octave, ni tierce, ni seconde. Exemple : rapports 11,5; 7,5; 6,5; 3,5 pour 5 cordes qui correspond à 7e + 1/4 de ton; quinte + 1/4 de ton; 4te+ + 1/4 de ton; 3ce m + 1/4 de ton dans le champ de 21/2 (proposition 1982).

                   accord de la contrebasse proposition 1982

Pendant le jeu les instruments se désaccordent. Dans TENSION, on ne cherchera pas à « réaccorder » son instrument, mais à le laisser changer l'accord.

...

 

J'ai conçu cette musique dans l'idée d'un continuum jusque dans l'écriture qualitative (et non avec l'écriture traditionnelle quantitative) de la partition (score). Il serait inhumain de vouloir quantifier la résistance physique et psychique d'un corps humain poussé dans ses limites pour une expression émotive de bouleversement avec les signes musicaux traditionnels qui sont hors de propos dans ce contexte, voire irrespectueux.

Cette musique a la fonction d'évacuer le surplus de domination subit quotidiennement : pour un détachement au-delà du contrôle hétéronome. Tension est une musique thérapeutique.

 

Comment taire TENSION ?

forme-scénàrire : vide agité -> naissance (re-construction progressive) -> vie mourante -> mort -> passage -> renaissance -> étant neutre -> pulvérisation du moi -> vide apaisé.

Les états qui se succèdent dans TENSION ne se délimitent pas, ils se recouvrent éventuellement, apparaissent ici et là, disparaissent, se mêlent; exister n'est pas un programme simplifié, mais des vivants interpénétrés percevant tous ses êtres à des temporalités différentes. Il ne faut pas tendre à la banalisation. TENSION n'est pas un drame. par le contexte l'ignore ou le dépasse. pression-depression n'est pas une dilution du corps dans le vide ni son détachement de l'être pour le neutre où du vide traverse en permanence du vide. TENSION est une occasion de détachement du corps sous sa domination quotidienne pour son afffirmation comme entité autonome. Une cérémonie du corps est une mise en respect de celui-ci par sa théâtralisation, sa re-présentation, sa visibilité publique.

...

TENSION stage design in 1982
disposition scénique de TENSIONsignification de quelques signes dans la notation de la musique
                                                                          signification de quelques signes dans la notation de la musique de TENSION

 

accord des 37 percussions bruiteuses en 1982
TENSION accord des percussions en 1982

commentaires sur la troisième partie de TENSIONindication pour le finale
indications pour le finale

matériaux pour les costumes des musiciennes : matériaux sonores
matériaux soniques pour les costumes soniques des musiciennes

...

Remarque

Tension et la sophrologie

Une sophrologue m'a fait remarquer (en 2012) que Tension utilise une méthode similaire à la sophrologie* : celle de découvrir ses ressources positives avec son corps par des tensions musculaires. Une méthode pratique pour gérer les stress de la vie quotidienne, rassembler ses capacités, développer sa créativité et mieux se connaître pour mieux se diriger soi-même : la vie dans son corps. La progression de la tension des muscles des musiciens dans Tension correspond à la prise de conscience de son corps par étape, afin que toutes attitudes étrangères ne puissent échapper à la perception puis la réaction du musicien. Sortir de son état de manipulation quotidien, de son conditionnement, de sa culture sans alternative, comme si c'était la première fois, de vivre l'expérience de vivre pour la première fois. Affiner une perception sensible des phénomènes de base en se détachant du sens donné aux choses (de l'intellectualisation autrement dit du détachement physique). Tension et la sophrologie tentent de générer un état de concentration et de contrôle de soi optimum (d'où l'exemple de Jimi Hendrix en début de page) dans la détente psychique et la tension musculaire. Là où Tension se distingue de la sophrologie, est que Tension ne dispose pas d'un contrôle hypnotique de soi. Tension n'a rien à voir avec l'hypnose ou l'auto-suggestion (même pour positiver). Tenson ne vise pas à dominer ses sensations douloureuses et ses malaises psychiques par des techniques de relaxation analogues à l’hypnose, même pour développer positivement la personnalité des musiciens. Tension n'a pas la prétention de soigner des douleurs, mais plutôt diriger son instrument de musique dans la rétroactivité (par l'échange vibratoire en s'accordant à ce que l'instrument renvoie de vibratoire sans imposer ni forcer quoi que ce soit) dans la conscience aigüe de son corps et ouvrir la musique de l'ensemble à des pratiques inexplorées.

* Créée en 1960 par Alfonso Caycedo, médecin neuropsychiatre colombien qui enseigne à Andorre avec sa fille, l'a ensuite renommée Sophrologie Caycédienne pour se distinguer des déviations de sa création. Sophrologie signifie : « étude de la conscience en harmonie ». Téléchergez le Code de déontologie de la sophrologie caycedienne [pdf]. Site web d'Alfonso Caycedo. Léon Chertok - L'hypnose entre la psychanalyse et la biologie : le non-savoir des psy.

 

Téléchargements

/ FOR PERFORMANCE (pour le concert)
. TENSION continuum score (partition en continue) 0,40 x 16,32 mètres
        _ as photoshop (cs3) large document format .PSB file : 66Mo in zip container
        _ as TIFF file : 890Mo
. TENSION small continuum score (partition en continue réduite) 0,297 x 12,13 mètres
        _ as photoshop (cs3) large document format .PSB file : 43Mo in zip container 31Mo
        _ as TIFF file : 490Mo

/ FOR WORK (pour le travail)
. TENSION 30 pages 60x40 cm (fragmented score), (partition fragmentée en 30 pages)
        _ PNG dans conteneur ZIP
        _ TIFF dans conteneur ZIP
        _ TIFF dans présentation PDF
        _ PNG dans présentation PDF
. TENSION 30 pages A3 (fragmented score), (partition fragmentée en 30 pages)
        _ PNG dans conteneur ZIP
        _ TIFF dans conteneur ZIP
        _ TIFF dans présentation PDF
        _ PNG dans présentation PDF compression jpg max 300 dpi : 29Mo
        _ PNG dans présentation PDF compression jpg max 150 dpi : 8Mo

La partition a un format non standard : 16 mètres 30 sur 0,40 mètre dans sa continuité mais est aussi divisée en 30 feuillets de 60x40 cm. Ce type de format n'est pas bon marché à scanner. Scanner cette partition de 16x0,40 mètres, divisée en 30 feuillets nous a coûté 242,78 euros; nous comptons sur vos dons pour rembourser la publication ici de la partition disponible ici au téléchargement gratuit pour tous, nous l'avons réduit au format A3 pour commodité d'impression. Pour recevoir le format original de la partition, prière de nous contacter par email.

 

...

JE COMPOSE DES PARTITIONS INACHEVEES POUR QUE CHACUN PUISSE DANS DIFFERENTES DIRECTIONS LES CONTINUER, LES EVOLUER, LES ASSEMBLER JUSQU'A LA GENERATION SUIVANTE QUI PRENDRA LE RELAI. CES MUSIQUES NE SONT PAS PROPRIETAIRES ET CHACUN PEUT Y TRAVAILLER SANS PAYER NI COPIER.

 

re tour à la table des matières