mise à jour 10 DECembre 2017
1    9    6    8

ORATORIO

Mai 1968 [0] - 2018 : 1/2 siècle de répressions de GUERRE POLITIQUE CONTRE LES ARTS, la Jeunesse et les Appauvris ne peut pas ne pas se (re) marquer avec LA SYMPATHIE DE LA MUSIQUE.

Les arts sans liberté de créer est une impossibilité.

Naître dans le merdier,
con-vainc être le contexte « naturel » de vie des êtres humains.
Eh bien non.
Ce merdier n'a qu'1/2 siècle.
Il porte un nom : la médiocratie.

 

URGENCE ORATOIRE ? comme d'hab

EN MAI A TOULOUSE A MIX'ART

 

Oratorio, se mettre en accord de sens :

ORATORIO est dérivé et se signifie du mot ORATOIRE qui désigne d'abord le lieu puis la musique (comme pour le mot orchestre) pratiquée vocalement (qui se distinguait de la musique liturgique ou : l'oratorio est une forme musicale non-institutionnelle, ni ne relève de la croyance). Le genre nait et se répète au XVIIe en Italie dans les oratoires sans aucune forme précise, mais favorise le dialogue dans la musique vocale. L'Église alors dominante récupère la forme pour le service religieux. Nous allons lui redonner sa forme oratoire originale, celle du dialogue à plusieurs voix :

question - réponse - question - question - réponse - etc.
réponse - question - question - réponse - question - etc.
question - réponse - question - réponse - question - etc.
question - réponse - question - question - question - etc.
...

DANS NOS MONDES SATURÉS D'IMAGES (= d'illusions),
l'ORATORIO (= opéra sans décors) prend tout son sens de son intention originelle :
dialoguer ensemble dans l'écoute mutuelle, de paroles vraies sans croyances ni mensonges.

 

 

2 COMPOSITEURS POUR UNE SEULE OEUVRE [+ ?]

Arnaud Romet + Mathius Shadow-Sky

 

 

Sens des désirs

Marsia - De quoi allons-nous chanter et jouer 1/2 siècle après la répression de la jeunesse artiste pauvre où les parents (au et souteneurs du pouvoir politique) envoient l'armée civile pour battre et blesser leurs enfants ?

Clara - La violence est générée et gouvernée par ceux qui la produisent : les hommes armés prêts à tuer des êtres humains désarmés, celles et ceux de sa propre espèce. Où la lâcheté (de ne blesser que les affaiblis) est la 1ère qualité de la dictature, celle générée par les lâches et les peureux.

Loutchia - Nous allons chanter 1/2 siècle de Guerre réalisée avec les armes de l'économie technologiquée. Ce qui nous donne déjà au moins 3+2 parties-thèmes à dialoguer en musique (= en sympathie) LES STRATEGIES CINQUANTENAIRES DE L'ANTIPATHIE POLITIQUE :

 

Routines (programmes)

 

0. L'ARGENT

l'argent achète les volontés. L'argent est une : ARME DE SOUMISSION MASSIVE. Une arme de destruction massive de liberté. L'argent, une arme qui annihile son choix propre de vie. Les êtres vendus ? les esclaves volontaires.

1. CHÔMAGE*

son instauration massive en tant que pioche à dévaluer le travail humain et à inverser sa valeur à faire croire la servitude être un privilège. Et en effet, les salariés sont convaincus être privilégiés jusqu'à haïr les chômeurs qui en réalité sont libérés du travail obligatoire.

2. AUTOMATION**

(anciennement nommée : cybernétique = quantification des processus de commande de communication, de contrôle et de régulation des populations. L’informatique est une application de la cybernétique. Ce qui revient à réaliser la robotisation de l'humain dans la routine technologique en faisant croire à sa libération par se faire enfermer. Téléphoner ou regarder la télé libère de quoi ? Le mensonge politico-économique est immense. Cybernétique du grec « kubernêtikê » = art de gouverner (les autres, pas soi). Le mot « computer » ne fait référence qu'au comptage loin de la cybernétique qui à travers des esprits frustrés avides de vengeance contre leur propre espèce réalise le contrôle et le commerce mondial de l'information « informatisée ». L'automation est l'antonyme de l'imprévisible qui est la base de la liberté.

2B. LA LAISSE DES LÂCHES entre l'attachement et l'enchaînement :
3. PANNE***

le finale de la déraison technologique se termine avec la panne (= arrêt du fonctionnement du mécanisme, en anglais : 'failure' (= fêlure ? Non : fêlure, du latin « fagellare » = battre à coups de verge, 'broken' = cassé, à la casse, tombé cassé = broken-down, cassé tombé = breakdown). Si l'humanité s'attache trop aux machines = à dépendre intimement d'elles pour vivre, alors il suffit que les machines ne fonctionnent plus pour que l'humanité endoctrinée meure. Les êtres humains tombent malades, les machines tombent en panne. Les machines se remplacent, les êtres humains ne se remplacent pas.

 

* Chômage, du latin « caumare » = se reposer pendant qu’il fait chaud, « caumare » du grec « kauma » pour forte chaleur qui calme. Rester immobile quand il fait chaud. Chômeurs = paresseux. Le sens dégradé actuel du mot chômage date du XIXe siècle de l'industrialisation pour signifier : « absence de travail salarié pour ceux qui en ont besoin ». Chômeurs = pestiférés (= porteurs de peste infestés).

** Nous avons compris le processus de formation de la tyrannie avec un graphique simple qui se trouve au chapitre "février 2015" dans le livre : Le Mouvement du monde reproduit à [3]

*** l'histoire et le sens du mot panne prend sa source dans la plume = « penne » (en passant par la marine à « bouter vent en panne » pour arrêter le navire-voilier) pour se faire utiliser dans le monde des machines quand elles ne fonctionnent plus : en attente, impossibilité d'agir (par soi-même). C'est l'industrie automobile qui a passé le sens du mot en panne (en plume) en arrêt de fonctionnement mécanique puis l'équation quantique sans solution probable dans les marchés bénéficiaires. L'absence de solutions (à s'enrichir aux dépens des autres). Le panneau est la durcification (pas dulcification opposée à l'endurcissement) du morceau d'étoffe qu'il désignait, du latin « pannus ».

 

 

Subroutines (sous-programmes)

A. ah.  Faire taire (= censurer par la solde = l'aumône conditionnelle) les arts vivants en favorisant les oeuvres des morts.

B. B.  Maintenir le malêtre social pour maintenir la jeunesse dans le désespoir (= la dépression), (les autres ? c'est déjà fait) entenaillée dans les contradictions du mensonge de l'obéissance pour qu'elle soit impuissante à agir d'elle-même.

...

 

 

ETAPE 1

écriture du livret, en cours...

 

 

ETAPE 2

Concevoir la musique avec l'orchestre donné, dans le contexte donné, c'est-à-dire avec les êtres humains présents dans l'ensemble.

Pour ça : je dois avoir la nomenclature de l'orchestre au + tard en février 2018, ce qui de toute manière laisse très peu de temps à la conception de la musique et aux répétitions. URGENCE ORATOIRE ? comme d'hab. Tels mes autres ouvrages (je pense à l'opéra Les Rescapés de l'Hégémonie Culturelle) ORATORIO 1 9 6 8 ne peut que se pratiquer dans l'urgence dans un temps si court avec la participation de toutes et tous pour donner sens et sensibilité à l'oeuvre. Il s'agit d'une oeuvre collective non-propriétaire bien que je pose le squelette sur lequel tout membre greffe sa créativité.

Le choeur et les voix solistes sont primordiaux, sinon pas d'oratorio.

 

CHOEUR

Oui, le choeur est la part primordiale de l'oratorio ; le choeur, c'est nous, la foule. Ce mixage de populations hétérogènes perçues telle une seule masse homogène d'électeurs qui par crainte de son soulèvement, les gouvernants la manipulent par le mensonge démocratique de l'élection, à être élu à gouverner par la terrreur. La terreur approuvée par les électeurs et les électrices (qui la pratique au sein de leur famille).

Le choeur fonde la musique savante occidentale. D'abord son harmonie par l'homophonie de ses accords, puis par sa polyphonie pour l'autonomie rythmique des voix en registres classées : femme aigüe, femme grave, homme aigu, homme grave, pour le quatuor (évitant le paramètre de l'âge). Les femmes étaient interdites de choeur remplacées par les « enfants de choeur ». Mais la réalité est que : chaque ton de voix est unique, où une voix de femme peut se confondre avec une voix d'homme et vice versa. Cette quadripartition soprano alto ténor basse a sans arrêt été transgressée par les compositeurs.

Ici, pas de scène frontale, le choeur déambule, cours, s'arrête, se pose, etc., dans la salle avec et parmi le public où les bousculades sont inévitables... ou : le chant de bouches à oreilles dans sa massivité se déplace dans l'espace détaché et attaché (en laisse lâche ou dure).

Ici, les solistes sont dans le choeur et s'extraient du choeur pour solliciter le dia-, le tri-, le tétra- logue par attachement (acte physique avec les laisses). [2]

Le choeur ici, n'est pas passif, il ne commente pas l’action en spectateur de la tragédie.
Au contraire, le choeur est le coeur moteur révélateur de la farse [1] de l'humanité : des uns qui répriment les autres de leur propre misère .

Le Choeur forme une masse hétérogène piégée (les êtres humains confiants : les enfants) en mouvement : LE CHOEUR EN LAISSE
La laisse ? Lien qui sert à conduire les chiens domestiqués (= soumis aux désirs des humains dominants et donc frustrés).
Un lien lâche qui ne laisse aucune liberté.

CHOEUR MIS EN LAISSE
Liberté attachée... ? Non, c'est une association politique de perturbation des esprits.

- Pour quoi nous tous, on s'est serré un noeud autour de nos cous ?
- Pour quoi on se le serre toujours + fort ?
- Pour quoi on se le serre encore + fort ?
- Jusqu'à l'oublier, jusqu'à nier refouler la douleur de l'étranglement, la douleur de l'étouffement.

CHORÉGRAPHIE DU CHOEUR
Attachées entrelles avec entreux. Toutes les chanteuses et chanteurs du choeur sont liées physiquement par des laisses pour chien SANGLEs (sang + angle, non = enserrer le corps, le ceindre avec une ceinture (enceinte), pas cinglé (fou à force de recevoir des coups) quoi que de la même racine, de la même famille) avec « un lien (assez) lâche servant à se faire conduire » : 1. lien de l'élastique, 2. lien de la corde, 3. lien dur du bâton, 4. lien groupé par un large tissu dans lequel passe les têtes (par les trous dans le tissu) ; attachés 1. entrelles avec entreux, ou/et 2. au pieu (gros piquet et lit). Ces attachements provoquent la base de la chorégraphie du choeur (sa turbulence).

S'attachent entreux avec entrelles, en couple, à 3, 4, etc., par l'élastique, la corde ou le bâton, s'attachent se détachent au pieu (lit ou piquet), ou pas, ou restent isolées (avec la laisse au cou pendouillante qui sert aussi à se pendre ?).

...

 

 

 

pour s'inscrire à l'orchestre

1ères musiciennes et 1ers musiciens de l'orchestre :

. Les Guitares Volantes : Stéphane Barascud, Stéphane Marcaillou, Laurent Avizou, Thomas Bigot, Myster Shadow-Sky, Eric Avondo et les autres
. Henri Demilecamp : instruments electroniques
. Alexis Otero : ténor et chef de choeur
. Carol Larruy : voix
. Matt Węgrzyn : instrument inventé sur piano
...

Voix

solistes : Alexis Otero,

choeurs : Carol Larruy,

Vents

bois :

cuivres :

plastiques :

Cordes

frottées :

pincées :

percutées :

électriques : Laurent Avizou, Stéphane Marcaillou, Stéphane Barascud, Eric Avondo,

Percussions

bois :

peaux :

métaux :

roches :

électroniques (échantillons séquencés) :

Synthétiseurs

analogiques : Thomas Bigot, Myster Shadow-Sky,

numériques :

Objets microcaptés :

lampe archisonique du lamplayer :

...

Claviers :

orgues :

piano électriques :

électroniques :

Instruments inventés : Matt Węgrzyn (Bulgarie) piano acoustique à autre tempérament [exemple audio mp3 2.4Mo],

...

Spatialisateurs : Henri Demilecamp,

 

 

Notes générales

[0] Cet oratorio « 1 9 6 8 » en mai 2018 arrive dans un contexte très particulier : il y a 1/2 siècle, la jeunesse voulait changer les valeurs sociales :
       . entente contre autorité
       . discussion contre obéissance
       . échange contre imposition
       . franchise contre hypocrisie
       . sympathie contre haine
       . savoir contre ignorance
       . amour contre guerre
       . etc.

Dans l'euphorie (rock and roll) à la libération de la Seconde Guerre Mondiale (années 50 et 60), la nouvelle génération (la jeunesse du baby-boom née après 1945) constatait que les vieilles valeurs d'autorité n'avaient pas disparu, voire devenaient encore + dangereuses par des excès de violences. La possibilité atomique de tout détruire d'un coup par explosion sur un coup de tête politique. C'est cette arme de destruction massive (conçue par la dictature hitlérienne et utilisée par les Alliers !) qui a d'abord et entre autres répressions (répression par l'éducation et le travail, ) fait réagir la jeunesse : être gouverné par des personnes irresponsables qui se dissimulent derrière la violence policière et qui mettent volontairement la vie de millions d'êtres humains en péril.

Les controffensives gouvernementales gouvernées par les industries multinationales aux soulèvements en 1968 ont été radicales : meurtres des étudiants et surtout misérabilisation massive des populations par le CHANTAGE DU CHÔMAGE toujours d'actualité 50 ans après.

Ma 5ème geste-lettre au maire de Toulouse : Geste Politique d'Artiste V [pdf 49Ko]

LIRE : Jeunesse Vieillesse un combat absurde pour sa vie dévoilement du sens prétexte qui justifie la guerre des vieillis contre la jeunesse venue de l'enfance restée indépendante d'esprit qui se retrouve dans les arts et appauvris matériellement, mais certainement pas spirituellement (= humour) voire au contraire renforcée à vivre ce que l'esprit de la vieillesse ne vivra jamais : l'euphorie de la liberté.

[1] distinguons la plaisanterie avec un s et le bourrage culinaire avec un c. Une farse ? une réalité qui fait rire. Les fumeurs ont des blagues, est-ce la distance de la bouffée qui leur donne le pouvoir d'en rire ?

Espiègle ? francisé (1630) du nom propre du personnage du roman Till Ulespiegle (1640) [adaptation de Eulenspiegel = ...]

Opéra/oratorio bouffe ? - Quand tu bouffes, tu bouffis ; histoire de boustifaille, à ce qu'il faille bouffer pour se regénérer. Qu'est-ce qui fait rire à gonfler, à gonfler les joues : l'excès de bouffe qui déborde, à trop vouloir t'en perds la moitié ? Il y aurait : souffler les bons mots qui font éclater de rire, le diseur est le buffone. Le bouffon a perdu sa fierté à partir du moment quand il s'est attaché au roi, en laisse toujours prêt à faire rire le souverain fatigué attitude méprisable dans la Corse fière. Prenons une bouffée d'air... Grotesque (d'abord crotesque, par la crote -pas caca- pour la croute dans la grotte) = de la grotte, et ces peintures murales représentaient des caricatures (inspirées des décorations de la Domus de Néron) découvertes des fouilles archéologiques (appelée « grotta ») à la Renaissance (1540) : ce sont des peintures sans pudeur de fantaisies. Les angelots bibendum (bébés pneus nus aillés) du XVIIe siècle. Rappel des orgies dyonisiaques : les festins, les danses, la musique et surtout l'ivresse génératrice de joie. Grotesque à l'imagination fantastique s'oppose à Burlesque qui rie de situations réelles comiques (en espagnol « burla » signifie plaisanterie). Bien que les 2 se rapprochent et se retrouvent dans l'érotisme par les excès et les contrastes provocateurs.

Un banquet à la fin (ou pendant ?) le concert s'impose.

[2] Tour-istique. L'ancienne stature statique du choeur au fond du maître-autel est l'image des voix (célestes) de l'Église psalmodiant les textes sacrés textes, sans bouger, le reflet figeant l'instant dans l'éternité, jusqu'à l'Ars Antica du XIIIe siècle toujours perpétué de nos jours. Oui. Pour quoi la stature statique ? L'accord éternel est pour l'être européen synonyme de pouvoir politique (le surhomme déïque est pour lui éternel) par l'arrestation : ça ne bouge plus, l'instant est en état d'arrestation. Au XXe siècle, on pense à Lux Aeterna de Ligeti. Un mort pas mort. Mort-vivant ? Ce qui a pour conséquence... l'Européen et l'Européenne chrétiens des villes dansent raide, et, n'aime pas et ne sait pas danser, car ressentir ton corps, aïe, est un péché (= désobéissance) condamné par les Églises de la chrétienté (non massacrées, telles la communauté des Adamites ou celle des Manichéens ou des Cathares, et toutes les autres), aïe. Ça, fait que tu ne comprends pas l'instant du rythme ni ne sait le jouer. L'Africain au contraire de l'Européen (qui le persécute pour l'arrêter) vit dans l'instant. Il aime et sait danser. Sa culture de l'instant lui fait comprendre le rythme et savoir le jouer (pour onduler le corps). Le syncrétisme afrochrétien (les Africains mis en esclavage et christianisés en Amérique (le prénom de Vespucci) a introduit le rythme pour danser dans la musique statique des choeurs chrétiens bien qu'avant au XIVe siècle l'Ars Nova avait créé la polyphonie des voix indépendantes (la naissance du 3 pour 2 temps, écoute les messes rythmées de Guillaume de Machaud !). Ils ont appelé ça des gospels, version anglaise du mot évangile, pourtant, rien d'évangéliquement statique dans la musique, où les « fidèles » viennent chanter et danser dans la joie de l'agitation. L'agitation est considérée par le chrétien, démoniaque : « les sauvages » sic aïe. Ça vient de Dionysos, dieu grec des vivants qui se bourre la gueule, retransformé en Pan (le joueur de flûte) ou Bacchus, c'est lui qui a servi de modèle au diable des Chrétiens. Le tour est terminé.

[3] Nous avons compris le processus de formation de la tyrannie avec un graphique simple qui se trouve au chapitre "février 2015" dans le livre Le Mouvement du monde :

schéma du processus de l'instauration de la tyrannie de la dictature et de la domination

1. l'un.e et l'autre souffrent
2. l'un.e ou l'autre implore à l'autre à l'aide (bien que l'autre ne sache pas comment faire)
3. l'autre à qui l'aide est implorée pose sa condition de domination croyant le soulager que l'autre accepte pour être sauvé (bien que ça n'arrivera jamais).
    Mais ça, ne soulage les 2, que le temps de la soumission, c'est-à-dire que le temps de leur donation volontaire de leur conscience au principe.

... Geste qui sera interprété et varié dans l'oratorio par les membres du choeur envers les membres du public.

 

re tour à la table des matières

free shadow-sky records

free shadow-sky books